Un Havre de paix

Il y a six ans, je créais le personnage de l’Embaumeur…

À mon tour de m’y mettre :

Quand l‘Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s’empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls. Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré, un policier incarcéré pour faire tomber un monstre… Qui a tué William Petit, comment, alors qu’il était seul dans sa cellule, et pourquoi ? Entre une affaire de corruption dans la prison et un caïd qui tente de se faire passer pour une oie blanche, c’est une nouvelle aventure plus que mouvementée pour l’Embaumeur qui a mis le doigt dans un drôle d’engrenage.Couverture-HAVRE

8,50 € dans toutes les librairies, enfin j’crois…

Des nouvelles de Requiem…

Au cas ou le doux blase de Requiem ne te dise rien, c’est bien simple :

Pour commencer, tu prends :
— un prêtre exorciste agent du Sodalitium Pianum, les services secrets du Vatican ;
— un curé qui a compris qu’il avait fait le vœu de célibat et non de chasteté ;
— un homme d’Église qui manie la langue d’Audiard avec amour ;
— un abbé qui vous confesse avec la délicatesse du marginal de Jacques Deray.
Tu obtiendras Requiem

Et je, pardon il, revient pour de nouvelles aventures en novembre chez French Pulp éditions… À la rentrée je te balancerai la couvrante, et t’en dirait un peu plus…BD